webleads-tracker

Contactez-nous
Contactez-nous

Maîtriser le langage non-verbal

Il y a des gestes qui trahissent. Le corps est un média que l'on ne peut faire taire. Marque de stress, d'impatience, d'inconfort, le discours corporel n'est parfois pas aussi fluide qu'on le voudrait. Lors d'une prise de parole, quel pire scénario qu'un corps qui fait mentir ? Ne pas maîtriser le langage non-verbal, c'est un peu comme une équipe qui se désolidarise, le fond et la forme qui jouent chacun leur partition. Convaincre, c'est avant tout assumer son discours. À la moindre faille, une interview, par exemple, peut prendre une tournure défavorable, qui risque de coûter cher en termes de visibilité, voire d'image.

Maîtriser le langage non-verbal pour mieux convaincre

Pourtant, quand le corps est à l'unisson du propos, les résultats sont tangibles. Lors d'une présentation en public, quelle qu'elle soit, une oratrice, un orateur seront d'autant plus remarqués que leur prestation physique aura été satisfaisante pour leur auditoire : bonne élocution, voix claire et qui porte, respiration contrôlée, gestuelle maîtrisée. Quelle présence, quelle aisance, quel naturel ! Et, naturellement, son discours sera mieux assimilé, ses arguments mieux entendus. Au final, la personne qui saura maîtriser le langage non-verbal apparaîtra plus convaincante. Un avantage considérable lors de prises de parole à enjeu comme une conférence de presse ou un roadshow devant des investisseurs. Naturellement transmis, le message passe sans équivoque et sera spontanément rediffusé, sans altération. Une prise de parole réussie renforce l'interactivité et donc les retombées positives en termes d'image ou de collaboration.

Maîtriser le langage non-verbal, la cohérence entre le fond et la forme

Maîtriser le langage non-verbal repose avant tout sur un discours clair et bien argumenté. Un porte-parole sachant précisément ce qu'il doit dire, et comment, minimise le stress de la prise de parole. Exit les tics, verbaux ou physiques, il peut rester totalement détendu pendant sa présentation en public. Pour structurer son discours, le porte-parole aura recours aux techniques journalistiques. Mais pour devenir un bon orateur, il devra solliciter d'autres savoir-faire, ceux des comédiens. La respiration, le rythme, le regard, la posture, etc. sont autant de détails à travailler pour créer une unité forte et efficace entre verbal et non-verbal.