webleads-tracker

Contactez-nous
Contactez-nous

Pour éviter tout débordement lors d’une crise avérée, les dirigeants doivent pouvoir s’appuyer sur un discours argumenté avec précision, coupant court aux polémiques. Ce discours doit être préparé avant la crise, sans pression.

 

Une crise ne prévient pas. Si les dirigeants d’entreprise la découvrent un peu avant les médias ou le grand public, ils n’en mesurent les conséquences que bien trop tardivement. Et sont souvent démunis quant à l’attitude à adopter : prendre la parole, et si oui, quel message faire passer, ou, au contraire, ne pas communiquer, laisser les choses « se tasser » ? Sociale, environnementale, sanitaire, la situation de crise a mille visages, mais une constante, la pression médiatique. Et la pression est d’autant plus forte que la moindre intervention est enregistrée et accessible tout le temps, par tout le monde. La tentation est grande de fermer les écoutilles. C’est une erreur grossière car alors ce sont des tiers qui prendront la parole, pouvant raconter tout et n’importe quoi. La réputation d’une entreprise est en jeu et ses dirigeants doivent démontrer qu’ils ont bien pris la mesure de la situation de crise et qu’ils se sont donné les moyens qu’elle ne se reproduira pas.

Anticiper une situation de crise, indispensable pour garder le contrôle

Difficile de trouver quelques heures dans l’agenda surchargé d’un dirigeant d’entreprise et de ses équipes. Pourtant, une communication de crise se prépare mieux par temps calme : il est fondamental de définir un message clair. L’argumentation qui en découle, privilégie les faits précis, permettant aux dirigeants de faire baisser l’emprise émotionnelle. Ils sont ainsi aptes à affronter la pression médiatique, et, surtout, peuvent éteindre rapidement toute tentative de polémique déplacée.

 

Contact-phone

Pour anticiper une situation de crise
Contactez-nous au
01 79 97 00 99

 

Survey

Consultez les résultats de notre enquête satisfaction
Enquête effectuée du 1er janvier au 31 décembre 2016