webleads-tracker

Contactez-nous
Contactez-nous

Devenir un bon client pour les médias

Devenir un bon client pour les médias n'est pas une préoccupation majeure des dirigeants d'entreprise, même s'ils voient d'un bon œil une présence fréquente de leur entreprise dans la presse. Les dirigeants se méfient plutôt des journalistes, désorientés souvent par le rendu d'une interview. Mais ne pas cultiver de relation avec les journalistes, c'est prendre le risque d'un quasi-anonymat et ses conséquences sur l'image de l'entreprise, sauf à jouir d'une notoriété de sa marque ou de son entreprise. À moins de diriger un groupe comme Apple ou Coca-Cola, mieux vaut devenir un bon client pour les médias. Car un manque de visibilité médiatique, ce sont des collaborateurs moins confiants dans leurs dirigeants, des investisseurs frileux et, parfois, un tapis rouge offert à la concurrence qui, elle, n'a pas peur de se soumettre au jeu médiatique en y mettant les moyens.

Devenir un bon client pour les médias pour plus de visibilité

Devenir un bon client pour les médias, c'est littéralement entrer dans les petits papiers des journalistes. C'est-à-dire leur carnet d'adresses où ils consignent les experts à solliciter pour une problématique donnée. Un bon client sera régulièrement sollicité pour aider un journaliste à mieux cerner un sujet ou lui indiquer d'autres pistes d'inspiration. Un bon client suscite la confiance et pourra même capter l'attention des journalistes pourtant débordés, il sera prioritaire en quelque sorte. Devenir un bon client pour les médias améliore nettement la visibilité de l'entreprise et sa crédibilité.

Apprendre les techniques journalistiques pour devenir un bon client pour les médias

Devenir un bon client pour les médias réside dans la capacité du porte-parole à susciter l'intérêt des journalistes en leur tenant un discours argumenté et ancré dans l'actualité, tout le contraire du discours institutionnel, souvent trop conceptuel et uniquement centré sur l'entreprise. Devenir un bon client pour les médias commence donc par comprendre les méthodes de travail des journalistes, dont le métier est justement de transmettre le plus clairement possible les informations intéressant leurs lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs. Et ces techniques, très efficaces, peuvent être appliquées pour toutes les situations de prises de parole face à des journalistes, mais aussi face aux collaborateurs, investisseurs, actionnaires, élus… Devenir un bon client, c'est devenir tout simplement un bon orateur.