webleads-tracker

Contactez-nous
Contactez-nous

Capter l'attention

Capter l'attention est le but de tout porte-parole, condition sine qua non pour faire passer son message. Mais alors, comment se fait-il qu'un grand nombre d'interventions soient ennuyeuses, monotones, interminables ? Pourquoi certaines conférences de presse sont désertées par les journalistes avant leur terme ? Parce que, d'une part, l'attention du public est une ressource rare. Le public, quelle que soit sa qualité, possède souvent de nombreuses raisons pour ne pas être attentif. Et, d'autre part, le fond et la forme de l'intervention sont flous, voire antinomiques.

Capter l'attention, un enjeu de communication

Les journalistes sont débordés, mais aussi les salariés, les investisseurs, les actionnaires… Dans un contexte de très forte volatilité de l'information, capter l'attention de tous les publics devient un enjeu de communication. Et, pour ce faire, le porte-parole doit délivrer immédiatement un message clair, dès le début de son intervention et pas en conclusion. Le public est prévenu, il sait à quoi va être consacrée la prise de parole, il écoute si le sujet lui convient. A la clé, un ou plusieurs articles s'il s'agit d'une conférence de presse, des partenaires mobilisés lors d'un lancement de produit ou un cours de bourse qui se redresse, les analystes ayant une vision plus claire de la stratégie ainsi présentée.

Capter l'attention, une histoire de méthode

Capter l'attention est impossible si l'orateur reste immobile, les bras le long du corps et les yeux rivés sur ses papiers. En revanche, faire participer la salle en posant des questions, en se tournant vers elle, mettre du relief dans son discours avec une respiration opportune sont autant de gages de réussite. Outre l'importance du langage corporel, le message à faire passer doit être absolument clair et sans équivoque. Le discours doit être construit comme une démonstration avec des éléments de preuves qu'on ne peut remettre en doute. En ayant devant ses yeux un orateur vivant, humain et « simple », le public sera attentif …et l'orateur aura atteint le but de son intervention.