webleads-tracker

Contactez-nous
Contactez-nous

Connaissez-vous la deuxième plus grande peur éprouvée par un échantillon représentatif de la population occidentale ?
Prendre l'avion !
Bien que, de tous les moyens de transport, ce soit le plus sûr. D'un point de vue purement statistique, la partie la plus risquée de votre voyage sera celle qui vous conduira de votre appartement à l'aéroport...

 

Connaissez-vous la troisième plus grande peur éprouvée par ce même échantillon.... ?
Devenir pauvre... se trouver dans un état de misère telle que le désespoir s'empare de vous et vous laisse sans force.
La probabilité de devenir pauvre au point de se retrouver à la rue, sans ressource, est faible, voire très faible... Pourtant...

 

Connaissez-vous la quatrième de ces peurs ?
Les dents de la mer, les eaux profondes... Les abysses océanes.

 

Et la première me direz-vous ?
Je me doute bien que pour vous il ne fait aucun doute que la plus grande peur que puisse éprouver un être humain est celle de la Mort. Je ne vous blâmerais pas de le penser. Cela semble évident.

 

Pourtant, la mort n'est pas la première de nos peurs, elle n'est que la cinquième !...

 

La première ? : Prendre la parole en public !

 

Ceci semble tellement incroyable que je me suis penché sur ces chiffres et j'ai fini par trouver l'étude d'où proviennent ces résultats. Il s'agit d'une étude faite en 1993 aux Etats-Unis (pays où ils sont pourtant censés parler en public avec aisance !). Elle a été conduite par un cabinet de recherche et d'enquêtes appelé Bruskin-Golding. Et ces résultats sont authentiques. Ils ne sont pas l'invention d'un quarteron de consultants et de comédiens en mal d'arguments pour vendre leurs conseils !...

 

Pourquoi une telle peur ? Pourquoi l'idée même de se tenir devant un auditoire rend-elle livide et déshydrate-t-elle autant de nos semblables ?
La raison en est simple... La peur de mourir n'est rien face à la peur d'être humilié.
Prendre la parole en public pour beaucoup, c'est s'exposer au risque d'une humiliation publique, au risque d'être marqué d'infamie à vie, d'être montré du doigt pour incompétence. Prendre la parole en public, ce n'est rien d'autre que la peur de mourir, en pire... C'est la peur de mourir encore et encore dans le regard des autres. La peur de ne plus être reconnu par ses pairs et de devoir errer dans un monde de solitude et de vide, dans des limbes où votre personnalité est annihilée. Réjouissant !

 

Comment se protéger de cette peur ? Comment ne plus avoir à la subir ? Comment se tenir devant un auditoire avec confiance et sérénité et se dire, en son fort intérieur : « jugez-moi ! Je n'ai pas peur d'être humilié ! » ?

 

Comment ?

 

Commencez par le reconnaître et par décider de faire quelque chose ! Cette peur n'est pas normale.
Que mes semblables aient plus peur de prendre la parole en public que de mourir me laisse sans voix !
Cela voudrait dire que pour eux, je suis une sorte de trompe-la-mort, un cascadeur fou, capable de faire face au plus grand des risques, chaque jour... Parce que c'est mon métier : je prends la parole en public tous les jours ! Un trompe-la-mort ?! Bien sûr que non ! Je fais le métier le plus sûr et le plus gratifiant de la planète ! Et je n'en changerais pour rien au monde ! Si j'ai le trac tous les jours, je n'ai plus cette peur dont parle cette étude, et depuis longtemps.

 

Si vous êtes de ceux qui se décomposent lorsqu'est venu le moment de prendre la parole devant un auditoire, de ceux que cela paralyse ou gêne au point de ne pas dormir correctement la veille, alors vous devez agir !

 

La bonne nouvelle : vous pouvez faire quelque chose. Quelque chose qui marche ! Je l'ai constaté des dizaines et des dizaines de fois au fil de ma carrière de coach et de formateur !

 

La mauvaise : il va vous falloir affronter cette peur. Désagréable, certes. Mais cela en vaut la peine !

 

par François Maurin