webleads-tracker

Contactez-nous
Contactez-nous

 

Afin de convaincre votre auditoire lors d'une prise de parole, même si votre discours est bien construit et que vous le maîtrisez à la perfection, il manque néanmoins un autre ingrédient. Connaissez-vous le triangle magique ? Il s'agit des trois registres du discours pour convaincre : conceptuel, factuel et émotionnel. Le conceptuel et le factuel ne suffisent pas, vous devez toucher votre audience pour qu'elle se reconnaisse dans l'histoire que vous racontez, et cela grâce aux émotions.

 

De nombreuses recherches ont d'ailleurs déjà montré l'importance du facteur émotionnel dans la mémorisation de la communication. Une étude menée en Angleterre par Thinkbox et Neuro-Insight, vise spécifiquement à comprendre comment s'inscrivent, ou non, dans ce que l'on appelle « la mémoire à long terme », les différents éléments d'une publicité télévisuelle. Les spots publicitaires mettant l'emphase sur des données chiffrées ou scientifiques se sont retrouvés parmi les moins bien mémorisés, là où les spots mettant en scène des personnes avec humour ou émotion se sont montrés beaucoup mieux mémorisés. Une preuve de plus, s'il en fallait une, est qu'il faut faire appel à l'émotion ou à l'humour pour communiquer plus efficacement. Ne vous censurez pas sur certaines émotions, la colère ou la tristesse ont souvent un fort impact sur votre audience.

 

On pourrait penser qu'il s'agit d'un exercice plutôt simple mais certaines règles doivent être respectées pour susciter l'émotion de votre public.

 

Pour ce faire, voici quelques conseils :

 

Prenez la parole sur des sujets qui vous touchent et qui vous passionnent pour transmettre vos émotions de manière naturelle. Vous pouvez partager une expérience que vous avez vécue, qu'elle soit drôle, triste, angoissante… peu importe, le principal est de faire revivre avec justesse ce moment à vos interlocuteurs. Ils seront ainsi d'autant plus captivés. Pour cela, utilisez les mots justes et soyez sincère. Par exemple, le célèbre discours de Martin Luther King « I have a dream » a marqué les esprits car celui-ci est prononcé avec passion et conviction. L'orateur arrive à transmettre ses émotions en utilisant la rhétorique de répétition (pour découvrir les ressorts utilisés par l'orateur lors de ce discours modèle, lisez cet article très intéressant).

 

Soignez votre attitude : la relation au sol, à vous-même et au public.

 

- Au sol : pour prendre la parole avec aisance et avoir une bonne maîtrise de vous-même, vous devez adopter une posture stable avec un bon ancrage au sol : les deux pieds légèrement écartés, le dos droit, la tête haute et les bras ouverts.

 

- A vous-même : la colonne ventrale, la respiration et l'articulation sont des éléments à prendre en considération pour prendre la parole en toute confiance. Prenez votre temps, ajoutez des silences s'il le faut, votre débit de parole doit se situer aux alentours de 160-170 mots par minute.

 

- Au public : regardez votre audience pour faire passer votre message et transmettre vos émotions de manière efficace. Cela vous permettra ainsi de créer un lien avec votre public, celui-ci sera plus réceptif et à l'écoute de votre discours.

 

Plus l'attitude est naturelle, plus elle inspire confiance et favorise l'écoute. Si vous souhaitez davantage d'informations sur la communication non verbale, n'hésitez pas à lire cet article riche en conseils.

 

Utilisez des visuels lors de votre présentation. Les audiences retiennent 10% de ce qu'elles ont entendu quelqu'un dire oralement 48h plus tôt ; contre 65% si le pitch a été illustré par un visuel. Le phénomène a été prouvé par au moins une quarantaine d'expériences ces dernières années, sous le label « Picture Superiority Effect ». Par exemple, lors du discours d'Al Gore sur le réchauffement climatique en 2006, l'orateur utilise des images illustrant la fonte d'un iceberg ou d'un glacier, la disparition des espèces… la prise de conscience du public est immédiate et cela suscite l'émotion.

 

Racontez une histoire. Le storytelling est la manière la plus efficace de transmettre une information, plusieurs scientifiques dont Joseph Campbell l'ont déjà démontré. Il existe différentes techniques de storytelling, la plus utilisée reste celle du « monomyth » ou « hero's journey ». Il s'agit du parcours du héros : il est appelé à quitter un endroit qu'il connait et se lance dans un voyage difficile, vers un lieu inconnu. Après avoir surmonté une épreuve, il rentre chez lui avec une récompense. Beaucoup d'histoires modernes suivent cette structure comme le Roi Lion, Harry Potter ou encore Star Wars. Je vous invite à découvrir ces 8 techniques plus en détails à travers cet article. Si l'on reprend l'exemple du discours modèle de Martin Luther King, l'orateur excelle en la matière. Il prend le temps de raconter l'histoire de l'esclavage en Amérique en utilisant des références historiques et bibliques universelles pour susciter l'émotion de son auditoire.

 

Enfin, mettre de l'émotion dans son discours, c'est une règle de proximité avec le sujet. Face à un public toujours plus en défiance vis-à-vis des orateurs, il est important de montrer la passion qui nous anime, et la proximité avec le sujet facilite la proximité avec le public.

 

par Claire Gérard